Vous trouverez toutes les informations concernant notre ouverture et les mesures COVID-19 ICI
Explorez la carte des 3 Vallées
Chargement...
Comment utiliser la carte des 3 Vallées ?
Deplacer la carte
Zoomer
Tourner la carte
Statuts des pistes et remontées mécaniques
Remontées Etat Piste
Ouvert
En prévision d'ouverture
Fermé
Hors période d'exploitation
  • Les 3 Vallées
  • Brides-les-Bains
  • Saint-Martin-de-Belleville
  • Orelle
  • Les Menuires
  • Méribel
  • Val Thorens
  • Courchevel
Filtrer par
Pistes



Remontées mécaniques
Liaisons
Services
Gastronomie
Brides-les-Bains Saint-Martin-de-Belleville Orelle Les Menuires Méribel Val Thorens Courchevel
Magazine Les 3 Vallées

Projet Zéro : le nouveau film de Victor Galuchot

 

Le film débute en Colombie. Passionné de montagne et de mer, Victor Galuchot était parti pour une mission sur une île du Pacifique pour sauver les requins des braconniers. C’était en mars, et puis la Covid-19 arrive avec le confinement.

UN PROJET RETARDÉ PAR LE VIRUS

« Avant la crise sanitaire, j’avais déjà une idée en tête qui est partie d’un constat. Quand on est skieur professionnel, on est touché de plein fouet par le réchauffement climatique et le manque de neige. Paradoxalement, on est habitué à faire le tour de la planète pour skier. Mon idée était de faire plusieurs sorties ski à la journée, en partant en vélo de chez moi pour rejoindre les stations des Menuires et de Val Thorens, avant d’utiliser les remontées mécaniques. Je voulais étaler cela dans le temps, entre mars et mai et voir quel serait l’impact autour de moi. Et puis, il y a eu deux mois de confinement. Le premier jour du déconfinement, je suis monté à Péclet en ski de rando, pour reprendre l’air. Les conditions étaient parfaites et cela m’a fait un bien fou ! », explique Victor. Le skieur-réalisateur a alors constitué une équipe, des copains, tous issus des 3 Vallées.

SE DÉPLACER SANS VOITURE

L’idée du film était de retourner dans le secteur de Péclet, au-dessus de Val Thorens. Grâce à sa complicité avec le service des pistes, Victor Galuchot a pu utiliser la cabane du télésiège du Col comme camp de base pour 3 nuits. Sur place, il y a un poêle à bois mais pas d’eau ni d’électricité. L’équipe est donc partie presque en autonomie, avec beaucoup de batterie pour les caméras et un panneau solaire. Arnaud et Victor ont démarré avec des vélos WhaTTfornow, plus de six heures entre Saint-Jean de Belleville et Val Thorens -avec le chargement et la pente, l’assistance les a accompagnés durant à peine 1⁄4 du trajet-. Pierre a quitté Méribel à pied puis en skis de randonnée, lui aussi lourdement chargé, pour rejoindre ses compères sur le front de neige de Val Thorens. Après plus de 11 heures d’efforts, l’équipe est installée dans la cabane des pisteurs.

DU SKI AVEC PLUS DE SAVEUR

« Je ne voulais pas faire de plans en avance. Quand c’est écrit, tu perds toute spontanéité. Je connais le secteur de Péclet par cœur. Il fallait s’adapter aux conditions, envisager ce qui était bien et échanger avec les skieurs, sur place. Il y a notamment un couloir très raide. Nous avons attendu que la neige dégèle. C’était impressionnant, nous sommes partis à deux, avec Pierre. Ce n’est pas un film exclusivement de ski. Je voulais faire passer un message. Globalement nous avons tous vécu une expérience plus forte que si nous l’avions faite en voiture. Comme nous avons galéré à monter, cela a pris plus de valeur. Et puis, après deux mois de confinement, l’idée de liberté retrouvée était décuplée. Même si on skiait sur du carton, nous avons vécu cela comme le meilleur ski de notre vie. Nous avons savouré chaque moment. Cela permet de prendre du recul », explique Victor.

 

LE PREMIER D’UNE SÉRIE ?

Le titre, « Projet Zéro » est un mixte entre l’idée de protection de la planète (0 rejet) et comme le premier projet personnel depuis l’aventure Bon Appétit pour Victor, le film numéro zéro. Il a pu être réalisé avec le soutien de la marque de vélo WhaTTfornow et de l’association Les 3 Vallées pour financer notamment les créateurs d’image. Victor diffusera ce film sur sa chaîne YouTube en décembre et espère bien dans des salles de cinéma au printemps, si la situation le permet. Cet hiver, il envisage de ne pas prendre l’avion : « Pour prendre l’avion, je devrais avoir une raison valable. Quand je vais skier, je ne rends service à personne. Nous avons la chance d’avoir un terrain de jeux formidable à deux pas et je souhaite favoriser la mobilité douce, le vélo, le train… Je vais continuer à faire de la rando, plus ou moins en autonomie. J’ai aussi plusieurs idées de films. Ce qui sera déterminant, c’est la capacité et l’envie de mes partenaires à pousser mes projets ».

 


L’équipe du film :
Nicolas FAVRE, Pierre GUYOT, Victor FREYDRICH, Victor GALUCHOT, Arnaud POUCHELLE, Arthur BERTRAND

PHOTOS : ©Arthur BERTRAND

 

Vous n’avez pas encore vu le film ?
Découvrez le immédiatement !

 
Ca vous intéresse aussi...

La forêt au coeur des 3 Vallées

Dans Les 3 Vallées, la forêt n’est pas seulement là pour parfaire l’image de carte postale. Les arbres jouent un rôle primordial dans la régulation du climat, l’amélioration des sols et le maintien d’un écosystème complexe, pour les espèces végétales et animales. Deux défenseurs de l’environnement nous emmènent « into the wild », à la découverte de ce milieu unique.
En savoir plus
Publié il y a 1 semaine

The best picnic spots in Les 3 Vallées

En savoir plus
Publié il y a 2 semaines

Le Top 10 des produits savoyards à rapporter à la maison

En savoir plus
Publié il y a 2 semaines
Les 3 Vallées