Le plus grand domaine skiable du monde
Explorez la carte des 3 Vallées
Chargement...
Comment utiliser la carte des 3 Vallées ?
Deplacer la carte
Zoomer
Tourner la carte
Statuts des pistes et remontées mécaniques
Remontées Etat Piste
Ouvert
En prévision d'ouverture
Fermé
Hors période d'exploitation
  • Les 3 Vallées
  • Brides-les-Bains
  • Saint-Martin-de-Belleville
  • Orelle
  • Les Menuires
  • Méribel
  • Val Thorens
  • Courchevel
Filtrer par
Pistes



Remontées mécaniques
Liaisons
Services
Gastronomie
Brides-les-Bains Saint-Martin-de-Belleville Orelle Les Menuires Méribel Val Thorens Courchevel
100jours
Avant l'ouverture du domaine skiable
Magazine Les 3 Vallées

Peintres des sommets

 

La montagne séduit toujours autant les collectionneurs et les amateurs qui cherchent à encadrer un paysage familier, un souvenir fort d’ascension, une impression de voyage. En France, il existe quelques ventes aux enchères à Paris, Lyon, Grenoble, Chambéry… et de rares sites internet, spécialisés dans la vente de tableaux de montagne.
À l’occasion du 120e anniversaire de la Société des peintres de montagne, nous avons cherché à savoir si la peinture de montagne avait toujours autant la cote, et pourquoi ?

 

La peinture de montagne s’adresse à un public de passionnés qui connaît la montagne pour la pratiquer, y habiter, y avoir des racines ou une résidence secondaire. Actuellement, on recherche plutôt des représentations de sommets reconnaissables et précis. « Ce n’est pas parce qu’il y a une montagne représentée que c’est une peinture de montagne. Pour entrer dans cette catégorie, il faut une montagne bien identi ée et pas une représentation imaginaire. C’est très pointu. Seuls les gens qui aiment la montagne s’intéressent vraiment à la peinture de montagne», nous lance d’emblée maître Pierre Blanchet, commissaire- priseur, qui organise deux fois par an à Paris des ventes de peintures exclusivement dédiées à la montagne.

LES ANNÉES 40-50 TRÈS RECHERCHÉES

Sur la couverture du catalogue édité par sa société pour la vente du 20 décembre 2017 à Drouot, on pouvait voir l’église du Tour à Chamonix, sous la neige, peinte par Charles-Henri Contencin (1898- 1955). Un lieu rarement représenté en peinture ; un atout qui peut faire amber le prix de l’œuvre. Estimée entre 5 000 et 6 000 €, la peinture sur huile (46x 55cm) s’est nalement vendue 23 940 € lors de la vente aux enchères. « Les tableaux de Contencin se vendent mieux qu’il y a 10 ans, mais moins bien qu’il y a 4 ou 5 ans. Il est l’un des plus grands peintres de montagne et compte parmi ceux qui se vendent actuellement le mieux en France, avec Angelo Abrate, Marcel Wibault, Joseph-Victor Communal, Francis Cari a, Lucien Poignant, Albert Doran, sans oublier Samivel dont les aquarelles pleines de poésie sont très prisées. Leur point commun ? Ce sont des peintres des XXe et XXIe siècles », poursuit le commissaire-priseur. Lors des dernières ventes Montagne de Blanchet & Associés, une huile sur panneau de Contencin, Le Lac blanc et l’Aiguille verte, déjà exposée en 1935, a été vendue 6 150 €. Une autre, Neige à Zmutt (environs de Zermatt), 6 600 €. Soir sur la Jungfrau (Wengen) est quant à elle partie à 6 000€. Mais c’est Samivel qui a remporté la plus grosse cote en 2018 avec l’aquarelle Jeux de lumière au soleil levant. Dômes de Miage vus de l’aig. N de Tre-la-Tete, adjugée 11 000 € en avril, puis Travaux d’Aiguille, 17 000 € en décembre.

GABRIEL LOPPÉ, GRAND PEINTRE DU XIXe SIÈCLE

Les tableaux anciens sont moins recherchés, à l’exception de ceux de Gabriel Loppé (XIXe siècle), mais il est rare d’en trouver lors des ventes aux enchères. « Les tableaux du XIXe siècle sont souvent tristes, sombres, ennuyeux et donc moins recherchés. À part Gabriel Loppé, il n’y a pas de grand peintre de montagne du XIXe. Au XVIIIe, ce sont les gravures de l’artiste suisse Jean- Antoine Linck montrant la Mer de glace, et les peintures de l’école anglaisequi se vendent le mieux », nous précise maître Blanchet. Pour preuve, l’aquarelle adjugée 7 600 € en décembre 2018. À l’étranger, le peintre de montagne le plus cher du XXe siècle est un artiste autrichien, Alfons Walde. Ses toiles sont rares en France. Pierre Blanchet a eu l’occasion d’en vendre un exemplaire il y a quelques années. Ses clients en avaient fait l’acquisition dans un vide-grenier pour quelques dizaines d’euros, sans avoir la moindre idée de sa valeur. Le tableau s’est vendu 160 000 €, sous leurs yeux incrédules.

LA RARETÉ DU LIEU ET DE L’ANGLE DE VUE

Que souhaitent les collectionneurs ? Retrouver des lieux très précis comme par exemple les chalets de Saint-Nicolas-de-Véroce avec la vue sur les dômes de Miage et l’aiguille de Bionnassay dessinés par Abrate, ou l’Éperon Frendo à l’aiguille du Midi peint par Marcel Wibault. La plupart du temps, ils recherchent des sommets très identités des Alpes françaises, italiennes ou suisses: les aiguilles de Chamonix, le mont Blanc, le Cervin, les lacs d’altitude. Les amateurs de peinture de montagne sont également très intéressés par des représentations de sommets rarement peints. Les tableaux avec de la neige sont les plus recherchés et notamment avec un angle de vue original. Un sommet moins connu ou moins vu présente une plus-value.
Les années 40-50 correspondent à une grande époque pour les tableaux de montagne. Les artistes peignaient sur le motif pour saisir la lumière et l’instant idéaux, s’inspirant ainsi de Gabriel Loppé. Si vous regardez de près les toiles de Contencin, vous verrez des ciels fantastiques, des lumières extraordinaires sur une neige peinte à partir de teintes subtiles.

TÉMOIN INTIME DE SOUVENIRS

Le commissaire-priseur Pierre Blanchet, le premier à organiser des ventes entièrement dédiées aux peintures de montagne, se souvient encore d’une vente aux enchères où un homme s’est levé et l’a interpellé: « Ce tableau ne représente pas le versant ouest de la montagne, mais le versant est. J’habite tout près et c’est ce que je vois depuis ma maison. » On ne badine pas avec la topographie alpine ! À chaque vente, l’expert sait que la salle accueillera des amoureux de la montagne et des connaisseurs : des locaux, des alpinistes, des skieurs ou des contemplatifs, tous passionnés. Pour eux, la peinture de montagne est comme un témoin intime de leurs souvenirs d’en haut. Lorsque certains amoureux d’une vallée ou d’un village achètent une résidence, ils font souvent l’acquisition de tableaux anciens qui évoquent une saison, un sommet faisant partie de la mémoire des lieux.
Si vous avez à l’abri, dans un grenier, un tableau de montagne, c’est peut-être le moment de vous y intéresser et de le reconsidérer avec un autre regard. Grâce à internet, il est facile de connaître la cote d’une œuvre pour avoir une idée de sa valeur.

 
Ca vous intéresse aussi...

3 recettes santé signées par trois chefs des 3 Vallées…

Aiguisez vos couteaux et surtout votre appétit avec ces recettes de nos chefs 3 Vallées 🍽

3⃣ Rhubarbe du jardin, carpaccio, sorbet, pétales de cynorhodons givrés
2⃣ Fricassée de cèpes de nos montagnes en raviole de fontina et persil du jardin
1⃣ Rouleau de printemps végétarien
En savoir plus
Publié il y a 6 mois

La montagne comme vous ne l’aviez jamais imaginée !

Et si on sortait un peu des sentiers battus pour découvrir les secrets les mieux gardés des 3 Vallées ?
En savoir plus
Publié il y a 6 mois

Il était une foi…

C’est pour glorifier Dieu et raviver la foi chrétienne qu’au 16ème siècle est né l’art baroque. Avec environ 80 édifices dédiés à ce style unique, le baroque est une véritable singularité des Alpes et du département de la Savoie. Avec le programme « Escapades baroques dans les Alpes », la fondation Facim* propose de marcher sur les traces de cette Histoire via les voies royales reliant Turin à Nice et Chambéry ou les sentiers des cols de montagnes. Des pas qui se sont arrêtés de nombreuses fois dans Les 3 Vallées…
En savoir plus
Publié il y a 6 mois
Les 3 Vallées