Magazine Les 3 Vallées

Nos arbres, nos forêts apprenez à les reconnaître

 

Le relief des montagnes de nos vallées peut se partager en quatre grands étages abritant chacun des espèces bien spécifiques. L’étage montagnard, qui grimpe de 800 à 1500 mètres d’altitude, est recouvert à foison de forêts, essentiellement composées de hêtres et de sapins mais aussi de mélèzes. De 1500 à 2000 mètres d’altitude, nous voici dans l’étage subalpin. La végétation y est déjà moins dense, moins haute aussi. Y prospèrent des aulnes, arbustes, genévriers mais également des rhododendrons et massifs à myrtilles, rassemblés en vastes landes où la neige persiste le plus longtemps.
Au dessus, et jusqu’à 3000 mètres d’altitude, se dresse l’étage alpin. À partir d’ici, il n’y a plus d’arbustes et la neige accumulée tout au long de l’hiver demeure une partie de l’été au fond des combes pour former les névés. Aux beaux jours, de petites fleurs garnissent les pelouses alpines tandis que du lichen pousse sur des rochers. Au delà de 3000 mètres d’altitude, la végétation ne se développe plus.
La faute aux glaciers qui recouvrent les sommets !

 
3arbres des 3 Vallées
 
1.

Le Hêtre

Le hêtre pouvant mesurer jusqu’à 40 mètres de hauteur, le hêtre possède une écorce lisse, aux teints de gris clair. Ses feuilles sont ovales, au bord externe lisse et à quatre ou cinq lobes arrondis. Il fleurit en avril ou en mai selon les régions.

2.

Le Mélèze

Le Mélèze lui aussi peut atteindre les 40 mètres, et c’est le seul résineux avec le Cyprès chauve à perdre ses aiguilles durant l’hiver. En vieillissant, son écorce devient rouge et présente des crevasses importantes. On peut reconnaitre facilement un mélèze grâce aux petits cônes qu’il produit, et aux aiguilles vert clair, courtes et molles sur ses rameaux.

3.

Le Pin Cembro

Le Pin Cembro : arbre par excellence de la haute montagne, celui que l’on appelle aussi le Pin des Alpes a besoin d’une trentaine d’années pour devenir un arbrisseau de 1,30 mètres ! Il peut cependant vivre jusqu’à 600 ans et atteindre les 25 mètres. Son écorce est lisse, d’un gris-vert lorsqu’il est jeune puis s’écaille avec le temps. Toute l’année, ses rameaux gardent leur remarquable couleur vert-bleuté.

 

Illustrations : Morgane MLYNARSKI

 
Ca vous intéresse aussi...

Talents d’ici

Céramiste, artiste, ébéniste, aubergiste... Ils incarnent l’excellence du savoir-faire savoyard. Bienvenue parmi les « gens » des 3 Vallées.
En savoir plus
Publié il y a 12 heures

Klébert SILVESTRE, gardien des abeilles noires

En Tarentaise, sur la commune des Belleville, réside un amoureux et fervent défenseur d’une variété d’abeilles idéalement adaptée à la région, l’Apis mellifera mellifera, plus connue sous le nom d’abeille noire.
En savoir plus
Publié il y a 13 heures

Les trésors du Parc national de la Vanoise

Avec ses 535 km2 parcourus de 400 km de sentiers balisés, le Parc national de la Vanoise déploie jusqu’au domaine des 3 Vallées un territoire peuplé d’une faune et d’une flore remarquables, fait de paysages grandioses parsemé d’une architecture pastorale. Autant de trésors préservés.
En savoir plus
Publié il y a 1 mois
Les 3 Vallées